Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Coupe du monde 2010 : Equipe de France

 

toulalan evra

 

1. Introduction

 

La coupe du monde se termine et il est temps de tirer un premier bilan, beaucoup de choses se sont passées, l’élimination de l’Italie au premier tour, l’échec retentissant du Brésil et de l’Argentine, l’avènement de petites équipes comme le Japon ou l’Uruguay et le gros potentiel de nations confirmées tel que l’Allemagne ou de l’Espagne.

Mais aujourd’hui, intéressons  à une nation qui a fait tout ce qu’il ne faut pas faire, que cela soit, sur le terrain : résultats très mauvais, jeu très pauvre,…  mais également hors du terrain : exclusion d’un joueur, grève,….

Vous n’avez pas trouvé, c’est bien entendu de l’équipe de France de football et nous essayerons de comprendre le pourquoi de cet échec retentissant.

Pour cela, tout d’abord, je ferai  un résumé de ces 2 ans, ensuite nous entamerons le sujet qui nous intéresse : les raisons de cet échec par 2 points : Pourquoi cet échec ? Et qui sont les  responsables de tout cela, enfin il sera temps de nous projeter vers l’avenir avec le nouveau sélectionneur Laurent Blanc.

 

2. Rappel des faits 

 

Avant d’essayer de comprendre les raison de cet échec, il faut déjà résumer tout ce qui s’est passé pendant ces 2 ans cela a  débuté à l’Euro 2008 perdu piteusement jusqu’à l’humiliation lors de cette coupe du monde 2010.

 

  • L’avant coupe du monde

 

Euro 2008 : 2 défaites, 1 nul, la France est piteusement éliminée de l’Euro 2008 mais au lieu de reconnaître ces échecs, Raymond Domenech demande Estelle Denis en mariage, cela provoquera un véritable tollé de tous les acteurs de football français (supporters, consultant, journalistes…)

 

Raymond Domenech épisode 1 : l’Euro, passé, il faut penser à préparer la coupe du monde 2010, début Juillet, un conseil fédéral a lieu à la Fédération Française de Football, des changements doivent avoir lieu mais finalement, rien ne se passe, Jean Pierre Escalettes, le seul fan de Raymond Domenech est reconduit mais le président précise qu’en Octobre 2008, la FFF se réunira pour le juger et ainsi de savoir s’il est conservé ou non ?

 

Raymond Domenech Episode 2 : ça commence mal pour l’équipe de France car elle s’incline 3-1 face à l’Autriche, cependant elle réussit l’exploit de battre la Serbie, réussit 2 nul miraculeux face à la Roumanie et l’Ukraine grâce à Gourcuff, cela sauve la tête de Raymond Domenech.

 

Stade de France’s Screwjob :  Si Bret hart s’est fait arnaquer à Montréal, les irlandais eux l’ont été au stade de France : France-Irlande, voici le match de barrage des bleus s’ils veulent aller en coupe du monde, après un bon match aller : victoire 1-0 les bleus doivent juste gagner son match au Stade de France mais les bleus réalisent un match nullissime et  il faut un Lloris des grands soirs pour ne pas éliminer les bleus, on se dirige vers les tirs au but quand Thierry Henry, fait une passe décisive de la main pour Gallas qui marque le but égalisateur envoyant la France en coupe du monde, après le match, en plus de cette main, ce qui me choquera sera la scène de joie complètement ridicule et le manque de modestie entre Escalettes et Domenech envers des irlandais arnaqués.

 

 

  • Coupe du monde 2010

 

Que de Surprises !!! : JT de TF1, Laurence Ferrari, radieuse comme d’habitude, reçoit Raymond Domenech, le thème : la liste des 23 joueurs qui participeront à la coupe du monde, mais quand on connait Domenech, on sait qu’il a des surprises dans sa sacoche :

  • Une liste de 23 devenu 30 : première surprise de la soirée (même la FFF n’était pas au courant), ce n’est pas une liste de 23 mais une liste de 30 qu’on a, qui deviendra en suite la liste des 24 une semaine après, s’il y’a un forfait de Gallas, une théorie logique quand on sait que durant une semaine, beaucoup de choses peuvent se passer (volcan qui se reveille, ….).
  • De nouveaux joueurs sélectionnés : Yannick M’Vila, Marc Planus, Matthieu Valbuena,… voici des joueurs jamais sélectionnés en équipe de France mais à quelques semaines avant la coupe du monde, ils intègrent la liste.
  • Des joueurs écartés : Si des joueurs apparaissent, d’autres disparaissent comme Benzema, Vieira, Escudé,…. Certains sont écartés à cause de leur prestation en équipe de France ou en club, d’autres sont écartés à cause de leur égo néfaste dans le groupe, ce qui a marché quand on voit ce qui s’est passé en Afrique du Sud.

De cette liste de 30, 7 quitteront, comme prévus, l’équipe de France, comme M’Vila, Rami cependant d’autres comme Valbuena ou Marc Planus intègrent le groupe, on pourra noter le forfait de Lassana Diarra, forfait pendant la préparation, ce qui mettra un terme à cette liste.

 

Une préparation inquiétante : après la liste des 30 qui devait être de 23 mais qui a été de 24 puis de 23, après tout cela, les bleus partent en stage de Tignes, un stage qui doit aplanir les relations et le tensions, ce qui semble se passer quand les bleus pourvu d’un nouveau schéma tactique (4-4-3) battent face au Costa-Rica 2-1 malgré une défense inquiétante, mais les bleus retombent dans leur travers quand vient le match contre la Tunisie qui se termine par un match nul : 1-1 puis une défaite contre la modeste équipe chinoise : 1-0 avec à la clé, 2 prestations très mauvaises des bleus.

 

Un premier match nul : Contre l’Uruguay, les bleus se rassurent défensivement mais peinent en attaque à cause d’une animation offensive très mauvaise, on remarquera également un Yohan Gourcuff très isolé dans ce schéma tactique et Nicolas Anelka agacé en pointe remplacé par Henry, les bleus obtiennent un nul 0-0

 

Anelka vs Domenech : round 1 : Alors que l’équipe de France peine face au Mexique, une altercation éclate pendant la mi-temps entre Nicolas Anelka et Raymond Domenech causant son remplacement, on en oubliera le résultat puisque l’équipe de France se fait humilier 2-0 et a un pied dans l’avion pour Charles de Gaulle

 

Anelka vs Domenech : Round 2 : Pour une fois que Domenech gagne quelque chose, 2 jours après cette humiliation, le quotidien l’Equipe balance une bombe en première page, le journal annonce qu’une altercation entre Anelka et Domenech, envoie la phrase du joueur, Escalettes qui n’est au courant que la veille, dépassé, renvoie le joueur du groupe.

 

Greve des joueurs : Après un Samedi chaotique, après le discours touchant et émouvant de Ribery sur Telefoot, tout le monde se dit que c’est terminer, cependant le père Noel, c’est comme les promesses des bleus, ça n’existe pas puisque l’après midi, une altercation entre Robert Duverne et Patrice Evra éclate, la cause est le refus des joueurs de s’entrainer de plus, Raymond Domenech lira le communiqué des joueurs qui expliquera le pourquoi de cette grève et qu’ils sont solidaire avec Nicolas Anelka.

 

La fin, vous la connaissez, l’équipe de France s’incline 2-1 face au l’afrique du sud et sort piteusement de cette coupe du monde.

 

3. Pourquoi un tel échec ?

 

Maintenant que vous savez tout ce qui s’est passé pendant ce séjour en Afrique du Sud, nous allons essayer de comprendre les raisons d’un tel échec.

 

Prestation sur le terrain :

Commençons par ce qui s’est passé sur le terrain, car même si la France a fait les deux, le football, c’est avant tout sur le terrain et les bleus n’ont pas été à la hauteur sur les 3 matches notamment face au Mexique, alors nous allons en chercher les causes

 

Une liste des 23 illogique :

Une sélection doit s’appuyer sur les meilleurs ou sur ceux que vous avez sélectionnés, afin d’avoir une ossature et un schéma tactique déjà mis en place afin de pouvoir le peaufiner lors des matches de préparations

Raymond Domenech a du oublier cette donnée en faisant la liste, André-Pierre Gignac, sélectionné a réalisé une année médiocre avec Toulouse, Thierry Henry n’est plus titulaire à Barcelone,  William Gallas, blessé, à la cheville n’aurait jamais dû être présent dans cette compétition, la liste des joueurs est longue encore, quand on pense qu’on a laissé à la maison, un Karim Benzema, Rami ou Ben Arfa et consort, c’était déjà inquiétant.

 

un schéma tactique incompréhensible :

Comme expliquer plus haut,  un schéma tactique est le placement des joueurs afin d’avoir une équipe défensive ou offensive et ainsi sur le jeu de l’équipe cependant, on a surtout une équipe qui à quelques semaines de la coupe du monde qui ignorait totalement comment elle devait jouer, on a débuté avec 4-2-3-1 pour passer à un 4-3-3 puis pour revenir à un 4-2-3-1, ce qui démontre la médiocrité tactique du sélectionneur.

 

Une animation offensive complètement nulle :

Après avoir parlé du schéma tactique, parlons de l’animation offensive et reconnaissons le : le jeu français était très pauvre,  l’équipe de France n’a jamais sû faire la différence en débordant sur les côtés ou par des passes simples et rapides comme les allemands ou les espagnols voir les Paraguayens, on a surtout vu un remake de l’Euro 2008 avec des français remontant le ballon mais sans jamais savoir quoi en faire.

 

Des joueurs individualistes et mauvais :

Maintenant qu’on a le système, parlons des joueurs car l’un ne va pas sans l’autre, quand on regarde les joueurs sur les joueurs présents sur ces 3 matches, on peut tirer plusieurs conclusion:

 

  • Des joueurs pas au niveaux :Durant cette coupe du monde, de nombreux bleus n’étaient pas au niveau, prenons le cas : Sydney Govou, nullissime sur son côté droit, perdant de nombreux ballons ou William Gallas, qui défensivement a eu du mal.
  • Un mauvais positionnement :Le cas Nicolas Anelka est évident,  lui qui aime décrocher pour récupérer des ballons,  pour qu’avec sa pointe de vitesse et sa technique, marquer des buts, comme il fait à Chelsea, mais ce qu’à oublier Domenech, c’est qu’Anelka  joue avec quelqu’un à côté de lui, Didier Drogba,  mais en équipe de France, Anelka joue seul en pointe, ce qui complique sa tache, de plus,  cela aurait évité le combat d’anthologie entre lui et Raymond Domenech à la mi-temps de France - Mexique.
  • Le manque de « grinta » : Le manque d’envie des joueurs était criant, des bleus sans envie, qui ne voulait pas faire d’effort qui fait qu’on gagne un match, comme l’a fait  le Mexique ou le Japon qui eux, avait une faim de ballon,
  • Un jeu collectif proche du néant :Le jeu collectif étaient proche du néant, le cas Franck Ribery est plus criant, lui a qui tenté, sur le terrain de vouloir dribbler toute l’équipe d’en face avant de marquer un but, certains me dirons que David Villa ou Christiano Ronaldo font la même chose mais je ne pense pas que Ribery a le talent de ces 2 grands joueurs ou la volonté de ne pas faire de passes à certains joueurs comme Yohan Gourcuff

   

 

  • Prestation hors du terrain

 

Maintenant que nous avons vu les erreurs sur le terrain, il faut maintenant s’intéresser à l’échec hors du terrain.

Une communication ridicule :

même si Raymond Domenech n’a jamais été très amis avec la presse, celle-ci fait partie intégrante car elle est le seul lien entre les supporters et l’équipe, elle relate les infos mais également cherche des rumeurs…, et il faut avouer que la communication fut proche du néant à cause d’une équipe caché dans leur camp de base en Afrique du Sud, refusant de s’exprimer, accusant même les journalistes et quand il y’avait communication, cela était proche du ridicule,  les exemples font légions :  la plus connue est la conférence de presse d’Evra et Escalettes sur l’affaire Anelka où l’un disait qu’il avait été digne et l’autre qui parlait plus du traite au sein du groupe.

des tensions :

Si on croit les joueurs, il n’y a aucune tension et le groupe vit bien mais la presse à une tout autre version qui parle d’une tension entre les joueurs que l’on peut constater sur le terrain : Yohan Gourcuff, isolé sur le terrain, certains diront que c’est le joueur de Bordeaux qui ne s’est pas imposé mais l’a-t-on aidé ? On peut également ajouter la théorie du « mélanges des genres », comme des problèmes de religion, de générations,…. Et quand on parle de  la possible altercation physique entre Yohan Gourcuff et Franck Ribery, on ne peut que donner raison à la presse écrite.

de mauvais leaders :

Dans une classe, si vous avez de mauvais leaders, vous avez une mauvaise classe, on peut donc faire le parallèle avec les bleus car quand on voit la grève des joueurs, la volonté des joueurs de choisir l’équipe, on peut dire que les leaders au sein de cette équipe, ont voulu tout diriger et malheureusement ont mal dirigé tout un groupe qui est parti à la dérive.

Des dirigeants dépassés :

Comment le président de la fédération française de football a pu être au courant après tout le monde ? Comment peut-on ignorer qu’une grève va avoir lieu ?, quand on voit un Domenech humilié, non défendu par sa direction, on peut en conclure que les dirigeants du foot français n’ont pas été à la hauteur d’une nation comme l’équipe de France, ils n’ont jamais su gérer chaque conflit rencontré durant ces 6 ans, il y’a déjà eu des crises, les clubs en savent quelque chose mais ils savent les gérer et faire front, choses que les dirigeants du foot français n’ont pas fait dans cette histoire.

 

4. Qui sont les responsables ?

 

Maintenant que nous avons analysé les causes, il faut faire de même avec les protagonistes de cette coupe du monde et voir leurs responsabilités dans toute cette histoire.

Les joueurs

                Commençons par les joueurs qui ont été  mauvais sur le terrain mais également hors du terrain.

 

Nicolas Anelka :

Mauvais sur le terrain, exclu de l’équipe de France, il n’a toujours pas parlé mais les actes valent elles tous les mots ?

OUI : Sur le terrain, Nicolas Anelka n’a pas été à la hauteur, son positionnement étant problématique, lui passant son temps à descendre pour chercher des ballon, ce qui a entrainé l’altercation entre lui et Raymond Domenech lors de France-Mexique, et qui a été l’allumette qui a tout fait explosé et a déclenché tous ce qui s’est passé. Nicolas Anelka est un leader de l’équipe de France et aurait pu créer une rébellion entre les joueurs et les dirigeants pour manifester son mécontentement.

NON : Nicolas Anelka était malheureux dans ce dispositif à une pointe, il a manifesté ce mécontentement et cela a découlé à cette altercation, bien que ce soit condamnable, des engueulades entre joueurs et staff au sein d’un groupe ne date pas d’hier, Laurent Blanc l’a dit, alors Nicolas Anelka a bien pu être le bouc émissaire des dirigeants.

 

Thierry Henry :

Il est plus titulaire lors de cette coupe du monde, il a parlé dans Le Grand Journal.

OUI : Il est venu en équipe de France parce qu’il s’est plié à la direction, les bleus éliminés, proche de Nicolas Anelka, il aurait très bien pu déclencher cette vendetta pour manifester son mécontentement et ainsi passer pour le super-héro abandonné par Raymond Domenech.

NON : Lors de son entrevue dans Le Grand Journal avec Michel Denisot, il dit qu’il a été abandonné et n’avait plus le statut de leader qu’il avait quand il était capitaine, de plus, il a fait passer le collectif en acceptant d’être remplaçant, on ne fait pas ça si on veut faire un putsch.

 

Willam Gallas :

Mauvais sur le terrain, il a également parlé dans le journal Inrockuptibles, mettant tout sur le dos du sélectionneur.

OUI : Mécontent de n’avoir pas eu le brassard de capitaine, nul sur le terrain, il a passé toute la coupe du monde à râler et à marcher, on notera également le bras d’honneur à David Astorga, de plus, avec son statut de leader de l’équipe de France, il a très bien pu réagir par cette grève pour tirer de son profit et virer l’entraineur, chose qu’il assume en disant que le journal que le problème était Raymond Domenech.

NON :Raymond Domenech prétend que Gallas n’est pas un grand leader et a préféré Evra comme capitaine, la déception a dû être très grande pour lui sachant qu’Evra n’a pas fait mieux. Gallas a certainement du en faire part au sélectionneur qui a réagi comme il le fait toujours, en l’écoutant en souriant mais en ne faisant rien.

 

Florian Malouda ;

Le meilleur sur le terrain, et le seul buteur dans cette coupe du monde.

OUI : Remplaçant contre l’Uruguay, puis titulaire, on sait qu’il a eu une petite prise de bec entre lui et Raymond Domenech, connaissant le sélectionneur susceptible, qui l’a sanctionné pour cela, chose stupide quand on a vu l’apport qu’il a fait.

NON : Il a toujours eu un état d’esprit modèle et a été le meilleur sur le terrain, cela serait étonnant de le voir réagir de la sorte.

 

Franck Ribery :

Le « caïd » comme on l’appelle, a été mauvais sur le terrain mais également en dehors.

OUI :  Après l’affaire Zahia, Franck Ribery voulait se relancer et prouver qu’il était un grand joueur mais il a surtout été mauvais, les raison sont une envie de vouloir faire tout, tout seul (voir plus haut),  de plus, on lui reproche d’avoir parlé à Domenech pour que Gourcuff sorte de l’équipe, certain parle même d’une altercation physique entre lui et le joueur de Bordeaux malgré son démenti lors de Telefoot.

NON : L’affaire Zahia l’a énormément marqué, on a pu le voir lors de sa demi-finale face à Lyon, alors a-t-il voulu se faire pardonner de tout cela ? De plus, il semblerait qu’il a joué blesser donc cela reste une énigme.

 

Jeremy Toulalan :

Le joueur de Lyon a été tantôt victime tantôt instigateur alors qui est-il en réalité ?

OUI :  Dans une interview dans le JDD, il dit que c’est lui qui a eu l’idée de la lettre que son conseiller a écrit que Domenech a lu alors a-t-il été l’un des instigateurs de cette grève ?

NON :Toulalan a toujours eu un bonne état d’esprit et n’a pas été le plus mauvais sur le terrain, il est allé au charbon après le match face au Mexique en parlant à la presse.

 

Eric Abidal :

Le joueur du FC Barcelone fait partie des leaders de l’équipe de France et a parlé sur TF1

OUI : Sur le terrain, Abidal a tout loupé, certes non aidé par Gallas, il provoque un pénalty face au Mexique et n’a jamais été serein en défense centrale. Hors du terrain, France Football prétend qu’il a celui qui a empêché les Gourcuff ou Lloris de sortir du bus sous peine de violence physique.

NON : Dans l’entrevue sur TF1, Abidal dit qu’il ne pense à mal et s’excuse, de plus, celui-ci n’a jamais été le style de personne à réagir de la sorte que ça soit à Lyon ou à Barcelone, maintenant personne n’a réagi ainsi avant.

 

Patrice Evra ;

Le capitaine de l’équipe de France a voulu réaliser ce putsch ?

OUI :  On se souvient de l’altercation entre lui et Robert Duverne, c’est lui qui donne le communiqué à l’attaché de presse, il est proche d’Anelka et parle du traite.

NON : Dans son entrevue sur TF1, il dit que tout le monde  voulait cette grève et le regrette.

   

Bilan : Certains diront qu’il y’avait les gentils et les méchants, selon moi, certains ont suivi par peur(Gourcuff) mais la plupart assument tout cela mais ont réalisé ces interventions pour se donner bonne conscience.

Le staff

L’analyse des joueurs terminés, il est temps de juger le staff technique de l’équipe de France.

 

Raymond Domenech :

Il sera rapide, un homme, le sélectionneur perdu dans ces choix et dans son personnage.

OUI : Sur le terrain, le sélectionneur a tout raté, que cela soit dans le schéma tactique, les joueurs de plus, il s’est mis en guerre face à la presse par ces déclarations plus ridicule que les autres. Hors du terrain, d’un naturel hypocrite et fière, c’est lui qui écarte les Vieira et consort puis Malouda et n’en parlons pas d’Anelka , ensuite son autorité vis-à-vis des joueurs était nul si on croit qu’il a subi le changement Gourcuff contre Malouda, l’humiliation suprème est la lettre qu’il lit lors de la grève.

NON :Didier Deschamps, Claude Puel ou Arsène Wenger auraient-il fait mieux avec le même groupe ? Difficile à dire, quand on voit l’explosion qu’il a eu digne des plus grandes crises du PSG, de plus, à voir le tapage médiatique autour de lui, je pense qu’il a tout pris dans la figure et le manque de soutien à son égard est quand même triste pour un homme qui était au sommet en 2006 mais qui n’est plus rien en 2010.

 

Les dirigeants :

Gérard Houiller :

Le président de la DTN a beaucoup parlé mais est-il responsable ?

OUI :  Il est l’un de ceux qui voulait maintenir Domenech pour empêcher Deschamps d’être sélectionneur, alors c’est bien beau de taper sur son ancien protégé mais il faut constater que s’il voulait qu’il parte, il aurait du le dire après l’Euro.

NON : Etant donné que Domenech vivait dans son monde merveilleux et qu’il ne communiquait plus, il aurait très pu finir par être agacer par sa manière de faire, mais alors pourquoi ne pas lui avoir fait part ?

 

Jean Pierre Escalettes :

Le président démissionnaire de la FFF a tout loupé jusqu’à même sa sortie.

OUI :  Comme pour Gerard Houiller, il a maintenu Raymond Domenech, de plus, il a dirigé l’équipe de France comme un amateur, rang qu’il est, que cela soit le fait qu’il soit au courant de l’affaire Anelka après tout le monde, sa scène ridicule contre l’Irlande, voir sa conférence de presse avec Evra pour l’affaire Anelka.

NON : Jean Pierre Escalettes est un président venant du monde amateur, il ne connait pas le monde professionnel et le gère donc comme un club amateur, peut-on lui reprocher cela ? De plus, son bilan est bon puisque la France est pays organisateur pour l’Euro 2016.

 

La presse :

La presse s’est fait plaisir lors de l’affaire Anelka, mais cela est une raison ?

OUI :  Quand on ne veut pas s’exprimer et qu’on se moque d’eux, la presse fouille et trouve des choses, Eric Di Meco disait dans 100% Foot que lors de l’Euro 96, il y’avait des tensions mais la relation entre les journalistes et les joueurs avaient fait que la presse s’était tus.

NON : L’Equipe aurait pas dû balancer une tel première page surtout à quelques jours d’un match capital maintenant, lui a voulu faire un pied de nez au bleu et ainsi dénoncer une fausse vérité

Bilan :

Dans cette coupe du monde, les joueurs ont leur part de responsabilité, de part leur grève, l’affaire Anelka, se prenant pour des divas comme le prétend certains quotidiens, maintenant, Raymond Domenech a centré tous les problèmes, lui qui tout raté, que ça soit sur le plan tactique et n’a jamais su être autoritaire face à des joueurs sans envie mais qui a été laché par les dirigeants qui l’ont descendus un part un.

En conclusion, on peut dire que chacun a sa part de responsabilité dans cette histoire et qu’il sera très difficile de faire la lumière dans toute cette histoire.

 

5. Et maintenant ?

 

La coupe du monde fini, il faut maintenant penser à l’avenir, et cela passe par le nouveau sélectionneur Laurent Blanc.

 

Un nouveau discours :

Lors de la conférence de presse, Laurent Blanc a parlé d’ouvrir les portes de la sélection mais également à parler de faire du beau jeu comme il a su le faire à Bordeaux, chose qui brise avec le discours de Raymond Domenech.

 

Un nouveau Staff :

Laurent Blanc ne pourra rien faire tout seul, tout est-il grand qu’il est donc exit les Bruno Martini ou Robert Duverne, Laurent Blanc a décidé de s’appuyer sur un nouveau staff, tout d’abord, l’ancien intendant de l’équipe de France Henri Emile revient chez les bleus, ensuite, il s’appuie sur des gens qu’il connait, Alain Boghossian et Jean Louis Gasset, son adjoint à Bordeaux et enfin il s’appuie des hommes d’expériences comme Marino Faccioli, ou Franck Raviot, l’entraineur des gardiens des espoirs, avec en plus, une aide de Fabien Barthez.

 

Une légitimité parfaitement accordé :

Quand on vous parlait de Raymond Domenech, tout le monde disait, à part les connaisseurs de football disaient « QUI ? » alors que Laurent Blanc, on le connait, Champion du monde, champion d’Europe, surnommé le Président, il a également été champion de France et vainqueur de la coupe de la Ligue avec Bordeaux. Laurent Blanc a prouvé qu’il avait un passé d’entraineur, chose qu’un Maradona ou Dunga n’avait pas quand il est arrivé à la sélection, de plus, c’était un vrai leader sur le terrain qui sait se faire respecter et cela m’étonnerait que ce qui s’est passé en Afrique du Sud, recommence avec lui, de plus, il cherchera à savoir ce qui s’est passé lors de l’Afrique du Sud.

 

Tout à refaire :

L’expression de « on ne peut pas tomber plus bas » peut sied tout à fait aux bleus, avec tout ce qui s’est passé, Laurent Blanc doit tout refaire, il est vrai que le défi est énorme mais recommencer à zéro est peut-être ce qu’il est de mieux à faire avec tout ce qui s’est passé.

 

SIO NIDJIN

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Wrestling Football
  • Wrestling Football
  • : WrestlingFootball, le site où le catch et le foot se réunissent
  • Contact

Recherche