Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 21:00

Incroyable ! Après avoir réalisé un match sensationnel, l’Olympique de Marseille humilie l’Estac de Troyes par 6 à 0 et remporte son premier match de la saison. Michel peut être fier de lui, il a tout réussi pour cette première. Les supporters sont conquis, la direction est conquise et les joueurs nous ont conquis. 

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

Steve Mandanda : 6/10

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

Une note pas vraiment significative pour un Mandanda qui n’a littéralement rien eu à faire puisque les Troyens n’ont pas cadré la moindre frappe. Il a tout de même assuré le peu de ballons qu’il a eu à négocier.

Javier Manquillo : 8/10

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

Pour sa première en tant que marseillais, Javier Manquillo (qui a remplacé Djadjedje blessé à l’échauffement) s’est montré extrêmement convaincant. S’il n’a rien eu à faire défensivement, il a réalisé une excellente prestation offensive en offrant des centres millimétrés. C’est donc un Manquillo rempli d’espoirs que l’on a découvert ce soir.

Karim Rekik : 7/10

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

Ça va mieux pour le Hollandais, après un match catastrophique à Reims, il a su se reprendre et assurer une certaine sécurité défensive, le peu de ballons aériens qu’il a eu à négocier furent renvoyés proprement.

Nicolas N’koulou : 8/10

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

Le boss de la défense marseillaise est de retour ! N’koulou a également livré une superbe prestation remplie de tacles efficaces qui ont empêchés les Troyens de s’approcher de la cage de Mandanda. C’est en partie grâce à lui que la défense a pu rester sereine pendant toute la partie.

Benjamin Mendy : 9/10

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

Impeccable ! Benjamin Mendy a réalisé une performance de niveau international ce soir ! S’il n’a pas eu à défendre ce qui son principal point faible. Mendy a pu s’exprimer offensivement et démontrer toutes ses qualités. Accélérations dévastatrices et centres parfaits étaient au programme. On aimerait le voir à ce niveau chaque week-end !

Mario Lemina : 6/10

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour Lemina. Si il fit un des rares marseillais au niveau face à Caen et Reims, il a fait un match plus compliqué ce soir. Si sa qualité de relanceur a de nouveau parler, il a eu du mal dans ce 4-3-3 auquel il n’est pas habitué. Il était peut-être perturbé par son départ imminent du côté de la Juventus, ce serait un bon joueur qui s’en irait.

Lassana Diarra : 10/10 Marseillais du match.

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

15 Mois que Lass Diarra n’avait plus joué. Pourtant, il n’a rien perdu de son talent. Incroyable ce soir, Diarra a retrouvé ses jambes madrilènes et fait le match parfait. Il a récupéré énormément de ballons, libéré des passes magnifiques éliminant des défenseurs adverses. Diarra a impressionné tout le monde. Cerise sur le gâteau, il a inscrit le second but marseillais en catapultant une frappe monstrueuse dans la lucarne gauche de Petric au 25 mètres. L’OM a trouvé son taulier du milieu, et Vincent Labrune a réussi son pari fou de relancer l’international français. Il nous a bluffé et les superlatifs manquent pour LE marseillais du soir.

Abdelaziz Barrada : 9/10

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

Quelle performance du Marocain ! Barrada a confirmé ses belles performances face à la Juve et face à Caen en réalisant un match énorme. Il a de nouveau organisé le jeu offensif Marseillais d’une main de maître et à sauté sur tout les ballons. Il inscrit l’ouverture du score d’une tête opportuniste après que Batshuayi ait trouvé l’équerre. Il avait tellement faim qu’il a enlevé un but à Batshuayi avant la pause lui enlevant le ballon pour tenter de marquer, en vain. Barrada a peut-être confirmé qu’il avait les épaules pour succéder à Payet ce soir.

Rémy Cabella : 7/10 

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

La performance de Cabella fut moins étincelante mais tout de même convaincante. Cabella était rempli de bonnes intentions et à délivrer de bons centres à destination de ses avants. Il était très complémentaire avec Mendy et jouait parfaitement dans la profondeur. C’est le seul titulaire offensif qui n’a pas marqué et Cabella sera capable de faire encore mieux.

Romain Alessandrini : 8/10

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

Ce soir, Alessandrini voulait absolument marquer les esprits, il a réussi à le faire en forçant le verrou ! Après une première mi-temps compliquée où il alterna le bon et le moins bon, Alessandrini s’est libéré en deuxième mi-temps ! Il a réussi à combiner de bien belle manière avec Batshuayi et lui a offert le 6ème but olympien. Auparavant, il avait repris le ballon de Batshuayi fauché par le gardien Troyen pour marquer le 5ème but.

Michy Batshuayi : 9/10

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

À l’image d’Alessandrini, Batshuayi a surtout convaincu en deuxième mi-temps. La première fut assez mauvaise pour lui qui s’est révélé inefficace même s’il avait provoqué l’ouverture du score. Ensuite, Michy a enfin démontré toutes ses qualités offensives, il a inscrit le troisième but après un splendide raid solitaire. Il mettra un doublé sur un superbe centre d’Alessandrini. À l’origine de 4 buts Marseillais, Batshuayi a réalisé un match plein et lancé sa saison,et ça soulage d’avoir un attaquant prolifique !

Lucas Ocampos : 8/10

Chronique d’un supporter marseillais : OM – Troyes : Notes

Entré de nouveau en tant que milieu défensif, Sparagna s’est débrouillé comme il a pu dans un poste qui n’est pas le sien, il fut sinon très peu en vue étant donné que l’OM a mis le turbo en fin de match.

Stephane Sparagna : 6/10

Bouna Sarr : 6/10

Même aujourd’hui, Bouna Sarr n’arrive pas à nous convaincre ! Il est certes plutôt bon lorsque il s’agit de dribbler et d’accélérer mais n’est pas vraiment efficace, on espère qu’il arrivera à se libérer.

C’était les notes de ce magnifique OM-Troyes. On se retrouvera déjà dans 4 jours pour l’avant match de Guingamp-OM, on parlera essentiellement transferts avec les mouvements annoncés de Lemina et Romao et l’arrivée possible de Jason Denayer, et d’un attaquant. Quelle soirée au vélodrome on s’est régalés ! 

Repost 0
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 14:00
Chronique d’un supporter Marseillais : Olympique de Marseille - Troyes : Avant Match :

Bonjour à tous, bienvenue pour une nouvelle chronique d’un supporter Marseillais. Dimanche 23 Août aura lieu, en conclusion de la 3ème journée de L1, le match entre Marseille et l’Estac de Troyes. L’occasion pour nous de revenir, comme chaque week-end, sur la semaine des Marseillais et de présenter le match de Dimanche.

  • Thauvin s’en va, Cabella arrive !
Chronique d’un supporter Marseillais : Olympique de Marseille - Troyes : Avant Match :

Quelques minutes après la défaite subie face à Reims, une scène intrigue dans les couloirs du stade Auguste Delaune, Vincent Labrune s’entretient pendant de longues minutes avec son numéro 10, Florian Thauvin. Une scène qui sera suivie de l’info suivante : l’Olympique de Marseille aurait accepté une offre de 17 Millions, ainsi que Rémy Cabella en prêt, pour vendre Thauvin. Au vu du niveau du milieu offensif Marseillais, qui n’a jamais vraiment explosé, l’OM ne pouvait refuser une telle offre, ils sont fous ces Anglais !

Tout est allé très vite, en 4 jours seulement le transfert était bouclé et Marseille laissait Thauvin, pour accueillir Rémy Cabella, en prêt. Ce transfert étonne, pourquoi Newcastle a-il fait une telle folie pour un joueur si inefficace ? C’est une question à laquelle on a du mal à répondre. Ils voulaient se débarrasser de Cabella, qui n’entrait plus dans les plans des Britanniques, mais donner 17 Millions pour Thauvin, qui n’en vaut peut-être même pas 10, c’est une vraie affaire pour l’OM. Voici les différents points, très avantageux, sur lesquels l’OM va pouvoir profiter de ce transfert.

  • L’OM se débarrasse d’un joueur devenu problématique.

À Marseille, Thauvin n’aura donc jamais réussi à s’imposer et ce malgré tout les efforts qu’il aura pu ressentir. En effet, à la reprise de l’entraînement début Juillet, Thauvin avait clairement affiché son ambition de réussir sa deuxième année. La première s’était avérée trop moyenne, en plus de problèmes de vestiaires avec Payet la star de l’équipe. Il aura eu deux matchs pour prouver ses capacités, pas suffisant. Sur ces deux matchs, Thauvin a de nouveau montré qu’il n’avait pas le niveau espéré. Il était motivé, il avait tout pour réussir, sauf le talent nécéssaire peut-être ...

  • Here come’s the money !

Sur ce transfert, Marseille a en plus pu récupérer une somme inespérée. Depuis que Thauvin est à Marseille, jamais une telle offre n’avait été reçue, au vu des performances irrégulières du joueur. L’argent, c’est devenu un soucis permanent à Marseille depuis quelques années et ces 17 millions d’euros seront certainement les bienvenus. Depuis quelques jours l’OM se serait d’ailleurs mis à la recherche d’un attaquant de pointe, pour remplacer un Michy Batshuayi sans la moindre concurrence à ce poste. Nul doute qu’un attaquant de bonne qualité peut-être recruté avec cette somme.

  • L’OM récupère un numéro 10 !

C’était un des dernier départ estival à remplacer, c’est désormais chose faite. Depuis le départ du meilleur passeur de Ligue 1 l’an passé, un vide à ce poste s’est fait ressentir. Si Abdelaziz Barrada, l’international Marocain, a été désigné comme étant son remplaçant naturel, il est certain qu’il ne sera pas de la trempe de Payet. Rémy Cabella est donc un renfort inespéré au poste idéal, lui qui avait pris part au Mondial 2014 devrait certainement récupérer une place de titulaire, dans un club de choix en vue de l’Euro 2016. On peut donc attendre énormément d’un joueur qui avait déjà montré ses qualités à Montpellier.

  • La concurrence sur les côtés sera moins rude !

Enfin, le départ de Thauvin va offrir des opportunités sur les côtés, si Lucas Ocampos devrait devenir le titulaire, c’est les recrues Bouna Sarr et Georges Kevin N’koudou qui voient des portes s’ouvrir. Ils pourront surement bénéficier de plus de temps de jeu désormais, en particulier pour Nkoudou qui n’est entré qu’en toute fin de match lors des deux premiers matchs. Ils ont tout à prouver et doivent donc voir ce départ comme une vraie chance d’exploser.

Florian Thauvin est donc parti après une année passée à Marseille, ce joueur restera aux yeux de tous une déception, il a tout fait pour réussir, en vain. Il se retrouvera désormais à Newcastle dans un environnement familier puisque c’est un club rempli de Français. L’OM ne peut que bénéficier de se transfert qui arrange tout le monde. C’est définitivement la bonne nouvelle de la semaine !

  • Le nouvel entraîneur ? C’est Michel !
Chronique d’un supporter Marseillais : Olympique de Marseille - Troyes : Avant Match :

Cela pourrait s’apparenter à une mauvaise blague, mais c’est bien vrai, le nouvel entraîneur de l’OM s’appelle Michel. Michel, de son vrai nom, José Miguel Gonzalez Martin, a signé à Marseille ce Mercredi. Si il est connu pour sa grande carrière de joueur au Real Madrid, sa carrière d’entraineur est un petit peu moins célèbre. S’il a débuté par entraîner en Espagne dans son pays natal, dans des équipes comme Getafe ou Séville, c’est dans le club grec de l’Olympiakos qu’il a gagné sa réputation d’entraineur de qualité. Il remporte deux fois d’affilées le championnat et atteindra les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, performance remarquable pour ce club. C’est à peu près tout ce que l’on sait en France sur sa carrière d’entraîneur, il est reconnu pour son travail de qualité mais des doutes entourent ses relations avec les joueurs. Gaétan Bong, qui l’a côtoyé à l’Olympiakos, a clairement critiqué son ancien entraîneur via les réseaux sociaux en souhaitant du courage aux joueurs Marseillais. En effet, selon plusieurs des joueurs qu’il a coaché, Michel ne serait pas réellement attentif à ces derniers et serait même imbus de sa personne. Inutile de continuer les critiques avec ces rumeurs, mais il faudra tout de même les tenir en compte, dans un coin de la tête. Fait assez surprenant, Michel officiera sur le banc Marseillais des dimanche face à Troyes. Alors que l’option de prolonger Franck Passi pour un match de plus, avec Michel en tribunes pour superviser l’équipe semblait la plus évidente, Vincent Labrune a pris la décision de pousser Michel sur le devant de la scène dès que possible. Comme on l’avait vu la semaine dernière, la première défaite de Passi lui aura été fatale. Désormais, Michel a les clés d’un Olympique de Marseille au plus mal, le défi est de taille, mais Michel a accepté ce poste après avoir visionné tout les matchs Marseillais depuis la reprise. Il sait où il va et juge le défi intéressant. On a hâte de voir ce qu’il sait faire !

  • Olympique de Marseille / ESTAC Troyes

Le Nouveau Stade Vélodrome, Dimanche 23 Août 21H

Chronique d’un supporter Marseillais : Olympique de Marseille - Troyes : Avant Match :

Ce match va une nouvelle fois s’annoncer très difficile à gérer pour les marseillais, ils sont de retour dans leur stade vélodrome et l’accueil du public s’annonce pour le moins mitigé, il faudra gagner pour convaincre. L’OM aura la pression, deux défaites en autant de matchs, un zéro pointé et une 19ème place au classement, la situation est presque catastrophique. Pour ce match, Michel fera ses débuts, il aura à coeur de rentrer dans ceux du public marseillais dès sa première sortie, lui qui était habitué aux ambiances les plus chaude à l’Olympiakos. Une troisième défaite et ce sera la crise, l’objectif du podium affiché par l’espagnol sera alors très loin et difficile à atteindre car les meilleures équipes de Ligue 1 ont toutes commencé très fort. Du côté de Troyes, la pression sera bien au contraire surement très peu présente. L’Estac se déplace à Marseille sans réel objectif affiché mais avec la conviction qu’un résultat sera possible, Marseille étant vulnérable en ce début de saison. Après deux journées, Troyes pointe à la 11ème place ce qui est plutôt un bon début pour ce club qui va jouer le maintien. L’Estac a réalisé deux matchs nuls face au Gazélec d’Ajaccio (0-0) et face à Nice (3-3). Le match s’annonce donc assez serré.

Sur les dernières confrontations directes, Marseille à l’avantage puisque l’équipe Olympienne s’est imposée à trois reprise face à un match nul et une victoire Troyenne. Mieux, Marseille a remporté les 4 derniers matchs face à Troyes au Vélodrome. Troyes est donc une équipe qui réussit bien à l’OM.

  • L’homme à suivre : Troyes : Corentin Jean : 
Chronique d’un supporter Marseillais : Olympique de Marseille - Troyes : Avant Match :

Le jeune attaquant sera la principale force de frappe des adversaires du jour. Il s’est révélé l’an dernier Ligue 2 avec une très bonne saison très prolifique et a marqué face à Nice la semaine dernière. Considéré comme un des grands espoirs de notre championnat, il ne voudra pas manquer l’occasion de se montrer au Vélodrome.

  • L’homme à suivre : Marseille : Lassana Diarra : 

Hebergeur d'image

Suite à la suspension d’Alaixys Romao la semaine dernière, l’International Français pourrait profiter de cette absence pour effectuer ses débuts. Michel a d’ailleurs remarqué en conférence de presse qu’il était très satisfait par ses performances. « Lass » devra prouver qu’il a toujours le niveau qu’on lui a connu au Real Madrid par exemple et gagner une place de titulaire, face à un Romao peu apprécié.

  • Composition d’équipe probable : Troyes

Troyes devrait sans surprise aligner la même équipe que lors des deux premiers matchs à l’exception de Chris Mavinga qui est suspendu.

Chronique d’un supporter Marseillais : Olympique de Marseille - Troyes : Avant Match :
  • Composition d’équipe probable : Marseille

À l’image de Franck Passi la semaine dernière, Michel a donné un certain nombre d’indications durant sa conférence de presse. Ainsi, on sait que l’OM jouera dans un 4-3-3 avec Diarra et Cabella titulaires. Michel a également retenu Doria dans son groupe ajoutant qu’il avait sa chance. La seule incertitude du onze marseillais est donc en défense centrale où Rekik, Sparagna et Doria seront en concurrence pour épauler Nicolas N’koulou.

Chronique d’un supporter Marseillais : Olympique de Marseille - Troyes : Avant Match :

C’est la fin de cette chronique, merci de l’avoir suivie. On se retrouvera Lundi pour les notes de la rencontre entre l’OM et Troyes. Bon week-end et à Lundi pour la suite du football sur Wrestling Football !

Repost 0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 21:00
Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

Deuxième défaite d’affilée pour l’Olympique de Marseille. Dans un match où les Marseillais se sont montrés encore plus faibles que face à Caen, Reims l’a emporté 1-0, plongeant l’OM dans une crise après seulement deux journées de championnat...

Steve Mandanda : 7/10

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

C’est finalement le seul homme qui ne peut pas faire grand chose face à cette déroute, il a encaissé un but, qui comme la semaine dernière était inarrêtable, et a effectué des arrêts de grande classe, comme la semaine dernière, et le capitaine Marseillais est de nouveau le meilleur olympien du match, comme la semaine dernière...

Brice Dja Djedje : 4/10

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

Le latéral Ivoirien a de nouveau effectué un match très moyen, il a été trop approximatif dans son jeu défensif et n’a délivré que 2 bons centres offensivement, sa complémentarité avec Alessandrini a de nouveau montré ses limites et Dja Djédjé, n’étant pas le pire olympien, a tout de même raté son match.

Karim Rekik : 2/10 

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

On commence à comprendre pourquoi Manchester City n’a jamais fait confiance à Rekik. Le Néerlandais à fait n’importe quoi en ce dimanche après-midi, nombreuses de ses interventions étaient ratées, il se faisait enrhumer dans chaque duel avec un rémois, et s’est fait ridiculiser lorsque David N’Gog l’a éliminé sur un simple crochet, action qui aurait coûté le deuxième but rémois sans un grand Mandanda. Rekik, on n’en veut plus !

Nicolas N’Koulou : 4/10 

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

Le défenseur a lui aussi été responsable de la fébrilité défensive Marseillaise, incapable de bloquer N’Gog dans un angle fermé en seconde période, très mauvais sur les coups de pieds arrêtés rémois, N’koulou est lui aussi passé à côté du match, il ne nous avait pourtant pas habitué à ça .....

Benjamin Mendy : 5/10 

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

L’espoir français s’est à peine détaché de ses partenaires défensifs, plutôt bon sur son côté où les rémois ne sont passés que très rarement, Mendy a manqué de punch sur ses accélérations qui n’étaient pas efficaces du tout aujourd’hui, de plus il n’a pas pu bénéficier de sa bonne complémentarité avec Thauvin, replacé en meneur de jeu.

Alaixys Romao : 1/10 - Remporte le trophée de chèvre du match

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

Le Togolais n’a jamais été l’idole du Vélodrome, et sa performance du jour risque de ne pas faire évoluer son statut. Ce fut le pire Marseillais, inexistant au milieu, il a enchaîné les fautes bêtes aux abords de la surface donnant de très bons coups francs aux rémois, stoppés par Mandanda. Offensivement, il s’est souvent replié vers la défense de peur de faire une mauvaise passe. Cerise sur le gâteau, Romao s’est fait expulser à la 73ème minute de jeu à la suite d’un tacle idiot sur un rémois qui n’avait plus le ballon, on se demande toujours qui est le génie qui est allé le chercher à Lorient. 

Mario Lemina : 5/10

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

Lemina ne fut pas le plus mauvais non plus, mais il a tout de même déçu. Étant le seul joueur de champ qui s’était distingué la semaine dernière, Lemina n’a pas fait une performance du même calibre et cela s’en est ressenti sur l’organisation offensive Marseillaise. Défensivement, il a cependant réussi à reproduire de bons retours face aux absences de Romao, Rekik ou N’koulou.

Florian Thauvin : 4/10

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

Il voulait prouver qu’il peut réussir à Marseille, encore raté ! Thauvin s’est montré totalement inefficace dans son rôle de meneur de jeu, en l’absence de Barrada. Ce poste n’est clairement pas fait pour lui qui a été incapable de distribuer le jeu, ses quelques pénétrations se sont heurtées à la défense de Reims et il aurait sûrement dû être sorti, pas Franck Passi.

Lucas Ocampos : 6/10

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

On va se satisfaire de très peu aujourd’hui. L’argentin n’a rien fait d’incroyable, mais c’est le seul qui a apporté un peu de danger dans la surface adverse. Ça reste relatif mais il a réussi à dédoubler de manière correcte avec Mendy, malheureusement il s’est de nouveau montré très inefficace dans le dernier geste.

Romain Alessandrini : 6/10 

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

Il a réalisé une performance du même acabit que celle de Lucas Ocampos. La sienne est d’autant plus louable que Dja Djédjé ne lui a apporté quasiment aucun soutien. Il est d’ailleurs à l’origine de l’occasion Marseillaise la plus chaude sur une frappe intérieure magnifique qui a demandé un arrêt à Agassa.

Michy Batshuayi : 3/10

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

Saviez-vous que Gignac a marqué un triplé hier ? Batshuayi s’est de nouveau montré très mauvais, son impact physique n’a pas été aussi efficace que face à Caen. Pour un attaquant de pointe il n’a pas cadré la moindre frappe... Il a même effectué des fautes offensives évitables. De plus, il est responsable sur le but rémois puisqu'il laisse son adversaire prendre le ballon alors qu’il avait le temps de dégager le camp Marseillais, on attend toujours le Batshuayi efficace de l’an dernier.

Bouna Sarr : 5/10

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

Bouna Sarr continue les entrées moyennes avec l’OM, entré à la 60ème comme face à Caen, il a certes mieux fait circuler le ballon que Thauvin, mais ce fut assez rare. Nombreux sont les moments où l’on se demandait où il était sur le terrain. Ses enchaînements de dribbles sont toujours des coups dans l’eau et Sarr, malgré un bon temps de jeu, ne confirme pas les espoirs placés en lui.

Stéphane Sparagna : 3/10

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

Lui, on peut à la limite l’excuser un peu. C’est vrai remettons le contexte, N’koudou va rentrer mais Romao se fait exclure à ce moment là, par un souci d’équilibre sur le terrain on ne peut ajouter un 5ème joueur offensif pour 1 milieu, Lass Diarra était disponible mais Franck Passi a choisi d’envoyer Sparagna au milieu ! Choix étonnant, Sparagna allait forcément rater son entrée en jeu, on l’a vu très mal à l’aise à ce poste et il a concédé une perte de balle qui aurait pu coûter un but. Allez, on lui en veut pas, et on espère qu’il remplacera Rekik au prochain match.

Georges-Kevin N’koudou : 6/10

Chronique d’un supporter (dépité) Marseillais : Stade de Reims vs Olympique de Marseille : Les notes

On le savait capable de jouer attaquant de pointe, Passi l’a tenté. On ne lui en voudra pas d’avoir tenté le peu de ballons qui lui arrivaient. Mais ce n’était pas très malin de la part du coach marseillais de l’envoyer dans ce contexte en pointe. 

Repost 0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 13:00
Match of the day : Ligue 1 : 2ème journée : PSG - Gazelec D'Ajaccio : Sans forcer

Prestation globale :

Pour son premier match au Parc des Princes, le Paris Saint Germain recevait le Gazelec et un vrai désir de ne pas perdre des points en début de saison. Et même si Paris a quelque peu ronronné en fin de première mi-temps, elle a surtout démontré de grosses qualités techniques, de rigueur et surtout d'envie qui démontrent que cette équipe sera très dure à battre. Paris empoche sa seconde victoire consécutive, la première place du championnat et surtout une force de caractère qui feront peur à pas mal de concurrents.

Note : 7/10

Prestation individuelle :

Kevin Trapp :

Hormis une frappe captée, il n'aura absolument rien fait dans ce match.

Note: 5/10

Serge Aurier :

L'international ivoirien aura réalisé une prestation de grande classe dans son couloir. Défensivement, il aura été un roc et offensivement, son explosivité lui permet de se créer des espaces et de bons centres qui ont parfois manqué de précisions. On notera également une belle tête qui passe à côté.

Note : 6/10

Thiago Silva :

Non sélectionné par Dunga, on pensait le brésilien démoralisé, c'est bien le contraire qui s'est produit. Auteur du second but et à l'origine du premier but, il aura été également d'une sérénité défensive de par son placement et ses interventions très propres. S'il voulait montrer à Dunga qu'il a fait une erreur, c'est chose faite.

Note : 7/10

David Luiz :

Hormis une perte de balle en début de match, il aura réalisé de bonnes interventions défensives et se permettra le luxe de se créer quelques occasions dont une repoussée à bout portant par le portier ajaccien.

Note : 6/10

Maxwell :

A l'image d'Aurier, il aura été impérial défensivement et offensivement, il aura apporté énormément dans son couloir par quelques bons centres même s'il a surtout laissé Lucas s'amuser sur son côté en seconde période.

Note : 5/10

Thiago Motta :

Titulaire pour la première fois de cette saison, l'italien aura réalisé une prestation de grande classe où il a été impérial dans la récupération mais également dans la transmission avec de très bons ballons distillés. Il est remplacé par Stambouli qui a été copieusement sifflé par le Parc.

Note : 6/10

Marco Verratti :

Si je vous dis 153 ? Non, ce n'est pas l'âge de Legba mais bien le nombre de passes de Marco Verratti. En tout cas, ce chiffre démontre surtout l'omniprésence de l'italien au milieu de terrain distillant des ballons qui éliminent toute une défense. En plus de cela, il a réalisé quelques bonnes interventions défensives de grande qualité.

Note : 7/10

Blaise Matuidi :

L'international français a réalisé un match de très grande qualité où il s'est beaucoup projeté en profondeur permettant d'offrir des solutions à ses coéquipiers et donc a finalement ouvert le score pour son équipe d'une frappe somptueuse. Seul mauvais point, on notera une légère baisse de régime en seconde période. Il est remplacé par Pastore.

Note : 7/10

Jean-Kevin Augustin :

Titulaire surprise à la place de Pastore, il aura mis beaucoup de cœur et d'envie dans ce match mais, malheureusement, ses coéquipiers ont eu du mal à le trouver et, sur les rares ballons, il n'a pas toujours pris les bonnes décisions. 

Note : 5/10

Lucas :

Ah, le premier paradoxe du "Match of the Day". Une première période assez compliquée où il a été discret dans ce match. C'est en seconde période qu'il se réveillera avec de bons débordements sur son côté gauche permettant à son équipe d'obtenir de bonnes opportunités. Maintenant, le constat est assez clair : pour battre Di Maria, le brésilien devra être plus constant mais il y a de l'espoir.

Note : 6/10

Edinson Cavani :

Titulaire en pointe suite à l'absence de Zlatan Ibrahimovic, l'uruguayen a encore déçu. En première période, il est transparent. Et en seconde période, il se procure quelques occasions mais est incapable d'en mettre une au fond. C'est pas aujourd'hui que Cavani va remplacer Zlatan.

Note : 4/10

Repost 0
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 18:00
Chronique d’un supporter Marseillais : Olympique de Marseille - Reims : Avant-Match

Bienvenue dans la nouvelle « Chronique d’un supporter Marseillais ». Désormais, celle–ci viendra accompagner les notes des joueurs lors de la fin du match. De cette manière, la formule s’enrichit et vous aurez à chaque journée de championnat : un article d’avant-match consacré à la semaine des marseillais qui présentera la rencontre du week-end. L’article d’après-match sera, comme présenté la semaine dernière, une revue au cas par cas des performances olympiennes sur cette rencontre. C’est parti pour la première chronique d’un supporter marseillais, on va aujourd’hui s’intéresser au match Reims/OM qui aura lieu dimanche à 14H.

I – L’affaire Bielsa

Souvenez-vous, la semaine dernière, après une défaite subie face à Caen en ouverture du championnat de France, Marcelo Bielsa, l’entraineur Marseillais, avait choqué en annonçant devant la presse sa démission. Selon ses propos, cette décision avait été prise le mercredi précédant la rencontre, suite à une réunion avec les dirigeants Marseillais sur les termes de son nouveau contrat. Toujours selon ses propos, l’Argentin avait été ulcéré de voir qu’à la dernière minute des détails de son nouveau contrat avaient été modifiés. Il avait également été frustré de voir que Vincent Labrune ne s’était même pas rendu à cette réunion.

C’était la soirée cauchemar, une défaite et un entraineur qui claque la porte, l’Olympique de Marseille devait se relever, en une semaine seulement. Avant d’entendre Vincent Labrune, nous allons d’abord voir l’avis des premiers intéressés, les joueurs, à chaud quelques minutes après l’annonce.

Steve Mandanda (Capitaine) :

On est déçus, on avait commencé la saison et on espérait travailler avec lui jusqu’au bout. Maintenant on ne va pas se lamenter sur notre sort, il y a un match Dimanche prochain. Il faut faire front, être solidaires. On va aller à Reims avec un état d’esprit combatif et l’envie de décrocher les trois points.

Romain Alessandrini :

Bielsa c’est du passé maintenant. C’est difficile à juger, pourquoi il fait ça maintenant ?! Vous savez il y a des joueurs qui partent alors pourquoi pas les entraineurs? On va rester solidaires et tout faire pour faire une grande saison. Faut pas être surpris, on se doit de faire une grande saison, avec ou sans Bielsa.

Florian Thauvin : 

Il faut respecter sa décision. On a eu une discussion avec le président qui nous a rassurés. Va falloir essayer de mettre cette histoire de côté le plus rapidement possible.

Les joueurs sont donc sous le choc, mais pas le temps de douter, face à des prochains matchs qui s’annoncent compliqués, les marseillais se sont unis sous un seul mot d’ordre, la solidarité.

Ce jeudi, Vincent Labrune avait donné rendez-vous aux journalistes dans la salle de presse du centre RLD, voici les conclusions que l’on peut en tirer :

Pour ce rendez-vous tant attendu, Vincent Labrune a alors immédiatement voulu nous donner son point de vue, en désaccord avec l’ancien coach argentin. Selon Labrune, c’est Marcelo Bielsa qui aurait voulu modifier les termes de son nouveau contrat. En effet, « El Loco » aurait voulu transformer l’option d’année optionnelle, en année signée, il désirait donc un contrat de deux ans, un contrat impossible à signer d’un point de vue financier selon le président Marseillais. Labrune s’est montré déçu, comme tout le club, et a longuement souligné le fait que la situation n’était pas catastrophique. Franck Passi qui va prendre l’intérim aurait d’ailleurs une confiance aveugle de la part de ses dirigeants. Cet intérim, personne ne sait combien de temps il va durer, ni même Vincent Labrune qui a précisé qu’il prendrait le temps d’analyser chaque candidat au poste pour prendre la meilleure décision. Il a ensuite dit qu’il a été choqué par le timing et la manière avec laquelle a opéré Bielsa, après une défaite et par une simple lettre, ça passe très mal chez les hautes instances olympiennes, qui estiment même cette modification contractuelle comme un prétexte inventé par Bielsa pour quitter le club. Labrune a ensuite fait planer un doute sur la Commanderie. Il a informé les journalistes qu’il fut absent de la réunion du mercredi pour la simple et bonne raison qu’il s’entretenait avec un joueur Napolitain, De Guzman et Vargas, deux pistes Marseillaises peuvent se cacher derrière ces paroles, mais nous n’en sauront pas plus. On le sait, Bielsa était gracieusement payé, et c’est là-dessus que Margarita Louis-Dreyfus aurait quant à elle bloqué, après de très longues négociations. Voir un contrat déjà très onéreux prolongé c’était trop, mais le sacrifice était prêt à être fait pour l’Actionnaire. Elle se sent, une semaine plus tard, trahie.

Au final, cette affaire Bielsa n’aura servi qu’à une chose, montrer au grand jour les difficultés du club. Dans ce dossier, toutes les parties sont fautives : La direction est fautive, Labrune et MLD ont très mal géré ce dossier, on sait que ce dernier fut commencé fin avril, alors comment Deux mois et demi plus tard, Vincent Labrune n’a t-il pas pris de décision ? S’il voulait s’imposer en tant que « boss » il aurait pu simplement évincer un Marcelo Bielsa trop exigeant avant la reprise et avoir le temps d’entamer la saison avec un nouvel entraineur. Certes, le public aurait conspué cette action, mais Labrune en a l’habitude. Mais le président Marseillais a sûrement passé énormément de temps sur le recrutement, à colmater, avec un certain succès, les nombreux départs estivaux en tentant des paris qui ont créé une certaine attractivité du côté du Vélodrome qui affichait plein, une semaine avant la reprise, face à la Juventus que l’OM avait d’ailleurs battue 2/0. Marcelo Bielsa a aussi sa part d’ombre sur ce dossier, bien qu’adulé des supporters, ces derniers auront sûrement du mal à pardonner un tel geste, Bielsa aurait du se retirer dès qu’il l’a décidé, et éviter un poker menteur de trois jours qui aurait pu éviter une défaite dévastatrice. Toujours dans la manière, Bielsa aurait pu affronter son président et lui révéler, en face, ce qui motiva son départ, au lieu d’une simple lettre mal interprétée. Enfin, le technicien a, il faut le dire, tenu des exigences salariales bien trop importantes pour un club qui a eu du mal à combler son importante dette.

Mais Marcelo Bielsa laissera un souvenir indélébile dans le coeur des Marseillais, il aura rallumé une flamme, l’an dernier, nous marseillais, pouvions être fiers de notre équipe, de nos valeurs, et du style de jeu spectaculaire mis en place, la quatrième place ne sera que facultative dans une saison parfaite, Marcelo Bielsa a rempli le stade, fait devenu rare, et a ramené l’ambiance des grands soirs, rien que pour ça, rien que pour cette année, Merci Marcelo....

II – Les débuts de Franck Passi

La page Bielsa tournée, c’est donc Franck Passi qui va prendre le relais à l’OM. Cet homme méconnu du grand public tient pourtant un rôle de choix depuis quelques années à Marseille. C’est en Juillet 2012, lors de l’arrivée au club d’Élie Baup, que Franck Passi avait été choisi par le Toulousain comme entraineur adjoint. Il tiendra ce rôle un an et demi aux côtés de Baup, jusqu’à ce que ce dernier soit remercié en Décembre 2013. Il continuera cependant son rôle d’adjoint aux côtés de José Anigo. Enfin, il conservera son poste d’entraineur adjoint avec Marcelo Bielsa, l’Argentin est parti et c’est à son tour de prendre les commandes. Comment appréhende-t-il cette nouvelle responsabilité ? Éléments de réponses avec sa première conférence de presse Vendredi après-midi.

Incroyable ! Pour la première fois depuis plus d’un an, un entraineur a posé ses yeux sur les journalistes, la conférence a ainsi profité d’une ambiance plus détendue qu’à l’accoutumée avec Bielsa. Franck Passi est apparu serein, il a assuré avoir réussi, avec les joueurs, à vite évacuer le choc de Samedi dernier, il s’est vite mis au travail. Il a appuyé sur ses qualités qui lui donnent ce rôle intérimaire, c’est l’adjoint qui connait le mieux le club, il est ici depuis trois ans et a entretenu une entente parfaite avec les joueurs. Ces derniers lui auraient d’ailleurs exprimé leur confiance en son travail. Passi a également montré un peu de fierté dans sa progression au poste numéro 1, « c’est pour ça que je fais ce boulot » a-t-il déclaré. Il est néanmoins conscient que ce rôle devrait s’avérer provisoire, mais il préfère ne pas calculer combien de temps il lui reste et prendre les matchs les uns après les autres. Enfin, Passi a donné quelques indications sur sa manière de travailler, il a avoué que les séances d’entrainement qui ont eu lieu cette semaine furent moins éprouvantes que celles de Bielsa, « plus axées sur la qualité globale de notre jeu ». Toutefois, Passi ne se met pas de pression, son quotidien reste inchangé malgré cette promotion et, selon lui, sa seule vraie nouvelle tâche sera de composer l’équipe Dimanche ! C’est ce qu’on peut retenir d’une conférence de presse décontractée sous l’ombre d’un faux pas interdit face à Reims.

On peut tout de même rapidement évaluer les chances de réussite liées à cet intérim. Tout d’abord, Franck Passi va bénéficier d’un calendrier favorable. En effet, les trois prochains matchs seront un déplacement à Reims, la réception de Troyes et le déplacement à Guingamp. De quoi mettre en place une bonne base de travail face à des adversaires supposés plus faibles. Si Passi réussit ces trois tests, il pourra ensuite aborder les matchs de Bastia et Lyon avec une spirale positive. S’il est toujours au poste après la réception de Lyon, cela signifierait sûrement que l’intérim sera prolongé, mais pour cela, il faut gagner. Il faudra gagner ou plutôt convaincre, convaincre un public Marseillais qui à l’heure actuelle est des plus sceptique. Pour résumer, même s’il ne l’a pas affiché, Franck Passi a une obligation de résultat. Ces trois premiers matchs en tant qu’entraineur principal seront décisifs. Soit il s’impose, les dirigeants prendront alors leur temps pour trouver un successeur et Passi pourra diriger quelques matchs supplémentaires. Soit il s’incline, et Labrune prendra le premier candidat sérieux qui acceptera le poste. En attendant, il doit absolument battre Reims, Dimanche, le public Marseillais n’acceptera sûrement pas de pointer, après deux journées, à 0 ou 1 point. 

III – Reims / Olympique de Marseille.

Stade Auguste-Delaune. Dimanche 16 Août 2015, 14H.

On l’a dit Franck Passi n’a pas la droit à l’erreur, mais un entraineur ne fait pas tout et les véritables responsables de la défaite face à Caen, ce sont les joueurs. Un manque d’efficacité frappant avait provoqué en grande partie cette défaite, et l’entrainement spécifique de la semaine a été poussé vers la finition. Les Marseillais n’ont donc déjà plus droit à l’erreur, l’objectif affiché de finir dans les 5 premiers du championnat sera, en cas de défaite, remis en question. La création qui était quant à elle plutôt réussie se voit sûrement amputée d’un membre puisque Abdelaziz Barrada est annoncé incertain.

Les enjeux de ce match sont donc simples pour l’Olympique de Marseille, regardons maintenant du côté de l’adversaire Rémois. Reims pourra avoir des ambitions malgré le prestige de l’adversaire, l’équipe se classe actuellement deuxième du championnat grâce à une victoire dans le nouveau stade de Bordeaux la semaine dernière (2-1). Leur milieu de terrain, Antoine Devaux, a confirmé que Reims aura l’ambition de faire un résultat Dimanche en comparant l’OM à « une bête blessée ». Cependant l’entraineur Olivier Guéguan a préconisé la méfiance « L’OM sera solidaire, c’est un club qui a été blessé et cette semaine a dû fédérer tout le monde » tout en ajoutant que Reims a une certaine revanche à prendre suite aux 5 buts encaissés à domicile l’an dernier. Intéressons nous donc aux confrontations directes.

Dans les confrontations directes, l’OM a un léger avantage ces dernières années. Si les 5 dernières confrontations sont équitables, avec une victoire rémoise, une victoire marseillaise et trois matchs nuls. Les 3 derniers Reims-Om dans le stade Auguste-Delaune donnent l’avantage à l’OM qui s’y est imposé deux fois en 2014 et 2012, concédant un match nul, en 2013.

L’homme à suivre : Reims : Jordan Siebatcheu (Attaquant) : 

Ce jeune attaquant a fait une entrée en jeu très remarquée la semaine dernière puisque il a inscrit le but de la victoire, pour sa deuxième apparition en Ligue 1 seulement ! Siebatcheu a donc déjà montré ses qualités offensives et nul doute qu’il voudra récidiver face à Marseille.

L’homme à suivre : Olympique de Marseille : Mario Lemina (Milieu) : 

Lemina fut l’une des rares satisfactions marseillaises la semaine dernière, omniprésent dans son poste de Milieu relayeur, il avait réussi de très bons retours défensifs permettant d’éviter des occasions de but, et avait organisé le jeu avec autant de réussite. En la possible absence de Barrada, c’est donc Mario Lemina qui pourrait hériter de ce rôle et devenir une pièce essentielle de l’OM, version Passi.

Compositions d’équipe probables :

Côté Rémois c’est simple, pourquoi changer une équipe qui gagne ? L’équipe suivante devrait alors être alignée :

Chronique d’un supporter Marseillais : Olympique de Marseille - Reims : Avant-Match

c’est dur à prévoir mais Franck Passi à donné quelques indications qui ont laissé se dessiner son équipe. Barrada est incertain et ne devrait donc pas débuter le match. « Doria est un défenseur à ma disposition, il part sur la même ligne que les autres », ce qui replace Doria comme potentiel remplaçant, voire plus. Enfin, Passi a indiqué que sa tactique préférée était le 4-2-3-1. On pourrait donc voir l’équipe suivante Dimanche :

Voilà ce qu’on pouvait dire sur ce Reims-Om. Reims cherchera à enchaîner les bons résultats et l’OM n’aura pas le droit à l’erreur. Quelle équipe va tirer son épingle du jeu ? Réponse Dimanche. Je vous donne rendez-vous pour un nouveau numéro de la chronique Lundi. Ce sera les notes des joueurs Marseillais après ce match, bon week-end, et à Lundi.

Repost 0
Published by Julien - dans Match of The Day
commenter cet article

Présentation

  • : Wrestling Football
  • Wrestling Football
  • : WrestlingFootball, le site où le catch et le foot se réunissent
  • Contact

Recherche